MENU
39B Rue de MONTREUIL - 75011 PARIS Horaires téléphoniques Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30. Samedi de 9h00 à 14h00. Consultations sur rendez-vous
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'épine calcanéenne

L'épine calcanéenne

Le 02 novembre 2017
L'épine calcanéenne

Tout le monde parle de cela comme d'une pathologie, que néni !!!

Il s'agit d'une conséquence d'une pathologie.

 

Si je devais vous résumer en quelques mots l'épine calcanéenne, je vous dirai que c'est une calcification d'un tendon qui s'est trouvé en souffrance pendant trop longtemps, ce tendon s'insérant sur l'os calcanéus d'où ce terme épine, calcanéenne.  

 

Nous retrouvons nombre de ces ossifications dans le corps, toutes liées à des contraintes mécaniques appliquées sur des tendons importants, à l'épaule, au tendon patellaire ...

 

Je reviens sur notre épine calcanéenne. Il s'agit d'une myoaponévrosite plantaire ou talalgie plantaire commune. Sous le talon se trouve un tubercule supportant les insertions de l'aponévrose en arrière, du muscle court fléchisseur des orteils juste devant, puis 2 tubercules, un médial supportant l'insertion du muscle abducteur d'hallux (=gros orteil) et un latéral supportant l'insertion du muscle abducteur de quintus (=5è orteil).

Il s'agit là d'une inflammation de l'insertion commune entre l'aponévrose médiale et l'abducteur d'hallux. Nous retrouvons donc des douleurs en regard du talon pouvant irradier dans la voûte plantaire ou remontant dans le tendon calcanéen (ex tendon d'Achille). Cette région est un carrefour de réflexion entre le mollet et les muscles plantaires. Ces différents muscles sont en totale continuité autour du talon, donc des tensions dans un sens amènent des tensions dans l'autre.

 

Tout ceci pour vous dire qu'avoir une épine calcanéenne n'est pas grave en soit, si vous faite une radiographie en cas de douleurs talonnières c'est aussi pour vérifier le cas sur 1 000 000 d'avoir une pathologie osseuse plus grave. L'épine que l'on pourrait découvrir n'est pas forcément récente, peut être n'y en a-t-il pas. Ce n'est pas l'épine qui vous fait souffrir mais bien le mécanisme entraînant cette épine, donc les contraintes mécaniques postérieures et plantaires appliquées aux tendons.

 

Il faut donc bien comprendre que le traitement n'est pas chirurgical, que les ondes de choc ne vont pas "casser" l'épine à proprement dit. Vous vivrez et mourrez avec cette ossification. Il faudra cependant traiter l'origine de ces contraintes mécaniques. A pathologie mécanique, réponse mécanique.

 

Vos meilleurs interlocuteurs seront donc le kinésithérapeute qui pourra soulager les douleurs, travailler sur les symptômes et même rééduquer la zone en redonnant de la fonction articulaire et musculaire autour mais aussi votre podologue qui pourra étudier vos appuis plantaires, votre posture et surtout votre mécanique de marche afin de trouver l'origine des douleurs.

La réponse mécanique sera de traiter l'origine de la tendinopathie et non pas uniquement les symptômes.

 

Alors sortons nous de ce sujet épineux sans commettre d'abus de langage !

Plan d’accès 39B Rue de MONTREUIL 75011 PARIS En savoir plus