MENU
39B Rue de MONTREUIL - 75011 PARIS Horaires téléphoniques Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30. Samedi de 9h00 à 14h00. Consultations sur rendez-vous
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La cheville et le roller ...

La cheville et le roller ...

Le 02 mai 2013
Que se passe-t-il lorsque vous faites du roller ?

Votre pied est placé sur des roues alignées, enfermé dans un patin plus ou moins rigide maintenant la cheville et permettant la transmission d'information de vos pied aux roues. Le diamètre des roues varie et plus il est important plus le travail articulaire et musculaire demandé à votre corps est important.

En effet cet alignement des roues entraîne une instabilité de la cheville qui ne peux pas être totalement prise en charge par la rigidité du patin. Ce qui induit uen utilisation plus importante des muscles de votre jambe et notemment des muscles internes et antérieurs.

Lors de la phase de poussée, votre cheville partira en extension associée à une pronation et une abduction du pied. Les muscles internes doivent donc travailler pour limiter l'affaissement du pied, les antérieurs se contractent de façon excentrique pour stabiliser la cheville et laisser l'extension se faire, tandis que les muscles postérieurs et externes stabilisent votre cheville. 

Lors du changement de pied, celui qui vient de pousser doit revenir devant. Votre pied fait donc un flexion contractant les muscles antérieurs pour soulever le patin et ramener le pied.

On l'a dit, plus le diamètre des roues est important, plus la cheville est instable, donc le travail musculaire intense et la fatigue plus rapide.

Alors pourquoi est ce que j'en parle ici et les exercices de renforcement musculaires ne sont-ils pas suffisant ?

Les semelles peuvent vous permettre de vous accompagner dans la phase de transition de l'augmentation du diamètre de vos roues au titre d'une meilleure stabilisation de la cheville limitant l'importance du travail musculaire. Ou alors vous apporter une stabilisation supplémentaire une fois cette transition effectuée de sorte de diminuer les contraintes musculaires sur le moyen et long terme. Cette stabilité s'appliquera aux chevilles et en remontant aux genoux toujours solicités en interne.
Le but est de garder la rigidité du patin pour ne pas biaiser les informations du pied à la prise de quart tout en apportant soutient et stabilité au membre inférieur.

Pour plus de renseignements n'hésitez pas à me contacter.

Sources : le site du roller en ligne via http://www.rollerenligne.com/articles-1740-110-mm-les-sollicitations-articulaires-et-musculaires-des-roues-de-grand-diametre-en-roller.html
Plan d’accès 39B Rue de MONTREUIL 75011 PARIS En savoir plus